Votre coach numérique
Parce que l’écriture numérique requiert des connaissances.

Conseils et services en écriture numérique. Rédaction, mise en forme et conception de documents. Coach numérique : assistance sur les logiciels, conseil sur le choix d’une solution. Formations rédaction professionnelle, bureautique et internet.

logo article ou rubrique
Mageia 7 vient de sortir

Mageia 7, ma distribution GNU/Linux préférée, est, enfin, sortie le 30 juin 2019 et elle propose pas mal de choses fort sympathiques.

Article mis en ligne le 4 juillet 2019

par id

Toujours aussi facile d’accès et personnalisable, Mageia 7 est en version 32-bit et 64-bit et elle propose toujours un grand choix d’environnements de bureau de façon à pouvoir équiper une grande variété d’ordinateurs. Pour un ordinateur ancien avec peu de mémoire vive, on suggèrera d’opter soit pour LXDE, soit pour Xfce ou encore pour LXQt qui sont des environnements de bureau légers et très personnalisables de surcroît.

Logo de Mageia

Rapide tour de piste

Outre une Bienvenue sur Mageia complète repensée, beaucoup plus informative et efficace, et les fonds d’écrans créés par les utilisateurs et utilisatrices

Bienvenue sur Mageia 7 : configuration  ©Id 2019 Bienvenue sur Mageia 7 : mise à jour  ©Id 2019 Bienvenue sur Mageia 7 : applications  ©Id 2019 Fond d'écran officiel Mageia 7

On retrouvera notamment :

  • RPM 4.14.2 et DNF 4.2.6  (gestion de paquets) ;
  • Mesa 3D 19.1 (bibliothèque graphique qui fournit une implémentation d’OpenGL [1])   ;
  • Plasma (KDE) 5.15.4 , GNOME 3.32 , Xfce 4.14pre  (environnements de bureaux) ;
  • Firefox 67.0.4, Chromium 73  ;
  • LibreOffice 6.2.3   ;
  • GIMP 2.10, Inkscape 0.92 ;
  • Thunderbird 60.7.1 .

Une distribution facile

Personnellement, je pense que Mageia, depuis sa version 6 est l’une des meilleures portes d’entrée dans le monde de Linux. Facile d’accès, facile à installer, agréable à voir et qui n’empêche pas pour autant les utilisateurs et les utilisatrices qui le désirent de « mettre les mains dans le cambouis ». Elle dispose, en outre, d’une bonne communauté francophone dont les membres, notamment sur le forum de Mageia Linux Online sont d’une patience à toute épreuve.

Et enfin, l’une des qualités que l’on accorde souvent à Mageia, outre son accessibilité à des « non-geeks », et qui est tout à fait vérifiée de mon point de vue, est qu’à partir du moment où on l’utilise, on est, de facto, un contributeur qui peut participer à l’élaboration de la distribution à son niveau : développement, suivi des bugs, empaquetage mais aussi rédaction du wiki, design, aide sur les forums, voire rapport de bugs ou encore demande d’ajout de logiciels.

Pour aller plus loin